Les principes du SEO local : la fiche Google My Business (1è partie)

Quel est l’enjeu du SEO local ?

Google a bien compris que les internautes sont de plus en plus des mobinautes et que souvent, ils recherchent un lieu à proximité d’eux pour manger, acheter un produit ou bénéficier d’un service…
Le moteur met un point d’honneur à proposer des résultats locaux, dès qu’il identifie que l’intention de recherche de l’internaute sous-entend une notion de localisation.

Pour une entreprise ayant un rayon d’action limité à une zone géographique précise, et plus encore pour un point de vente physique, être visible localement sur Internet est une question vitale.

D’ailleurs, cela rend le positionnement plus facile. En effet, il n’est plus nécessaire de se battre contre une multitude de concurrents, à l’échelle de tout un pays, pour arriver devant eux dans les pages de résultats de Google.
Il suffit de bien faire comprendre au moteur que votre profil d’établissement correspond à tels biens ou services sur tel secteur géographique.
Prenez une longueur d’avance : adaptez-vous en faisant du référencement local. Pour cela, l’outil de référence consiste à créer et optimiser sa fiche Google My Business.
Les webmasters concentrent souvent plus leurs efforts sur leur site internet que sur cette fiche : la concurrence est moins forte en général.

Le but à atteindre : figurer dans le pack local

Le pack local confère une visibilité bien supérieure à une simple présence dans Google Maps.

Les résultats locaux sont affichés parmi les résultats naturels dans les SERP de Google (et le plus souvent tout en haut), c’est ce qu’on appelle le Pack Local.

L’optimisation de ces fiches peut leur donner une chance d’apparaître parmi les 3 sites locaux sélectionnés, qui s’affichent dans la première page de résultats de Google, au-dessus de tout le monde. C’est un rare moyen qui permet encore à de petites structures d’être positionnées avant les acteurs majeurs de leur secteur.

Autre but recherché : faire identifier sa marque par Google

Par ailleurs, c’est l’existence de cette fiche qui permet à une marque de disposer de son knowledge graph dans Google.
Le Knowledge graph, c’est le bloc qui s’affiche à droite des résultats dans la SERP (Search Engine Result Page).

Au-delà du positionnement dans les pages de résultats, la création d’une fiche a une importance sur la notoriété de votre marque aux yeux de Google.

Il se sert en particulier de ces informations pour fabriquer son graphe de connaissance, votre marque passe d’un nom commun à une entité nommée, enrichie de toutes les infos que vous avez fournies directement.

Comment optimiser sa fiche :

  • Le premier conseil que nous vous donnons est d’être à 100 % de taux de remplissage de votre fiche. Il s’agit de remplir consciencieusement tous les champs disponibles du formulaire, les horaires d’ouverture (sans oublier les horaires exceptionnels, pour les ponts, les jours fériés…), les services, etc.
  • Soyez précis dans le remplissage de votre fiche.
    Utilisez les mêmes noms, adresses et numéros de téléphone sur toutes les entités : sur votre site officiel et sur d’autres sites (annuaires locaux…). C’est ce qu’on appelle le NAP (Name Address Phone number). Pour Google, il sert à identifier votre structure. Il est important de toujours utiliser les mêmes termes partout où vous les citez. Il faut, par exemple, éviter d’écrire « Av. P. Bert » sur votre site et « Avenue Paul Bert » sur votre fiche. Utilisez en priorité l’adresse provenant de sources officielles.
  • Rédigez un titre qui correspond parfaitement à votre nom de marque. Contentez-vous de ce nom sans y ajouter d’informations superflues telles que des mots clés, slogans, services ou même des informations géographiques.
    Dans le cas des chaines d’établissements notamment, toutes les fiches doivent avoir exactement le même nom.
  • Renseigner la description de l’établissement, avec un texte pertinent (qui utilise un maximum des termes de votre thématique). Mais là encore, ne faites pas de bourrage de mots-clés. Utilisez-les correctement (sans faire de sur-optimisation !).
  • Bien sûr, il ne faut jamais donner de mauvais renseignements dans sa fiche.
  • Pour les images, il convient au minimum d’ajouter les photos de bases : le logo, l’image de couverture, l’équipe, une vue de l’intérieur et une de l’extérieur de l’établissement.
  • Bien vérifier régulièrement les informations publiées, les avis et les photos en particulier (sachez que n’importe qui peut ajouter une photo sur votre fiche…).
  • Choisir les bonnes catégories. Ce n’est pas toujours évident de trouver celles qui correspondent parfaitement à votre activité. Mieux vaut utiliser des catégories approximatives, que rien du tout.
  • Optimiser le site et les pages d’atterrissage :
    Comme pour positionner un site web, il faut faire du netlinking, obtenir des liens qui pointent vers votre fiche Google My Business. Commencez par les pages Contact ou Mentions légales de vos propres sites, pour tisser astucieusement des liens vers votre fiche.
  • Obtenez régulièrement des avis (positifs, si possible, mais pour positionner correctement votre fiche dans Google, c’est la quantité qui prime).
    Rester naturel dans les avis, ne pas en obtenir 20 avec 5 étoiles, en 1 jour. Surtout si les concurrents n’ont que très peu ou pas du tout.
    Il est bénéfique d’obtenir des commentaires, en plus des étoiles.
  • Le comportement des internautes, le taux de clics, le taux de rebond. Si un résultat est plus cliqué qu’un autre, cela va compter.

Quels sont les critères principaux de visibilité dans Google :

  1. La proximité géographique.
  2. La pertinence (les titres, le texte, doivent correspondre à la thématique).
  3. Les avis (surtout la quantité) mais aussi évidemment le fait d’y répondre
  4. Les signaux externes (citations de la marque et de l’adresse dans d’autres sites, backlinks vers la fiche et vers le site, popularité du site…).
  5. La pertinence et la popularité du site internet de l’établissement et de tout son écosystème digital.
  6. Le comportement des internautes : est-ce que la fiche est cliquée, plutôt qu’une autre, dans les pages de résultats ?…

Dans nos prochains articles, nous verrons en détail les points majeurs pour renforcer son SEO local :

  • Un store locator, un dispositif utile et efficace
  • Les avantages de la multidiffusion comme axe de visibilité
  • La gestion des avis : une clé indispensable pour réussir son référencement local