« Ship-from-Store » ou comment faire du point de vente un atout de la stratégie logistique

Dans le contexte actuel de digitalisation de l’économie, il est devenu indispensable pour les acteurs de la distribution de pouvoir répondre aux nouvelles exigences du consommateur, et du marché.

A l’ère où le consommateur est hyper-connecté, les ventes en ligne explosent au détriment des ventes en magasins, les marques et enseignes qui tirent leur épingle du jeu sont donc celles qui ont le mieux pris le virage du digital.

Rupture de stocks en ligne : un impact néfaste sur les ventes

Le e-commerce a toujours le vent en poupe. Avec un taux de croissance à 2 chiffres, les ventes grimpent grâce notamment à l’avènement du m-commerce (ou commerce mobile) et à l’élargissement de l’offre.

Certes cette explosion des ventes en ligne reste une aubaine pour les e-commerçants. Il convient toutefois de respecter le principe essentiel à tout bon vendeur : « Satisfaire au mieux le client »… et surtout satisfaire à ses demandes. La grande majorité des consommateurs a déjà été confrontée à une rupture de stock, ce moment de réelle frustration qui impacte fortement l’acte d’achat : reporter son achat à plus tard, changer d’article, annuler l’achat voire aller chez un concurrent et changer de marque.

A quoi bon développer l’acquisition d’une clientèle que l’on ne peut conserver faute d’une mauvaise gestion des stocks !  La e-réservation était déjà un premier niveau de réponse pour optimiser son taux de conversion e-commerce tout en redirigeant un trafic fortement qualifié directement en magasin.

Se rapprocher des attentes clients en diminuant les délais de livraison

Près de 2/3 des shoppers s’attendent à vivre une expérience sans couture lors de leur parcours d’achat et 41 % d’entre eux déclarent que la rapidité de livraison est un facteur important de leur fidélité à une enseigne/marque (Source : Etude Manhattan Associates).

Le consommateur devenu de plus en plus exigeant, se base désormais sur les options de livraison qui lui sont proposées pour finaliser ou non sa commande en ligne. Qu’elle se fasse à domicile ou en point de retrait, la livraison se présente comme un réel facteur différenciant dans le parcours d’achat du consommateur.

Selon une enquête menée par l’IFOP sur un échantillon d’environ 1000 personnes, lors d’un achat en ligne, le délai de livraison optimal pour diverses catégories de produits (électroménager, habillement, beauté, décoration…) serait le lendemain pour plus de 50% des sondés.

Une alternative aux entrepôts dédiés

Interconnecter les différents canaux de distribution se révèle être une alternative éprouvée par les acteurs de la distribution pour optimiser la gestion de la chaine d’approvisionnement.

D’après une récente étude de Magento (portée sur un panel de 668 retailers omnicanal), près des la moitié des sondés ont déjà implémenté le Ship-From-Store dans leur stratégie logistique, et 64% l’auront fait fin 2017.

Les avantages à exploiter les stocks magasins en parallèle des stocks centraux sont nombreux :

  • Cela permet d’une part de satisfaire aux demandes clients concernant la disponibilité du produit,
  • Ensuite les délais de livraison sont grandement raccourcis, pour le plus grand bonheur des consommateurs et du chiffre d’affaire,
  • Enfin, cela permet de profiter de la visibilité offerte par une page produit web pour mettre en avant des références en fin de vie ou avec des stocks faibles.

Le Ship-From-Store apparait donc comme un levier pour remporter la féroce course à la compétitivité et pour repositionner le magasin comme maillon essentiel de la stratégie omnicanal de la marque/enseigne.