Black Friday 2016 : franc succès pour les ventes en e-Commerce

Annoncé en grandes pompes par de nombreux distributeurs français, le Black Friday a rassemblé 3,7 millions de Français en plus par rapport à 2015. Selon les résultats d’un sondage Toluna pour LSA, au total, ce sont pas moins de 15 millions de Français qui ont réalisé des achats à cette occasion. Soit une progression de 7,3%.

Il faut dire que distributeurs traditionnels et e-marchands ne se sont pas privés pour multiplier les annonces bien en amont de l’événement, s’assurant ainsi davantage de visibilité auprès des consommateurs. « Même si ces promotions portent parfois d’autres noms, près de 8 Français sur 10 indiquent avoir vu des remises pour le Black Friday 2016 », note Philippe Guilbert, directeur général de Toluna. Pour être encore plus précis, ce sont  78,7% des Français qui ont vu des réductions Black Friday la semaine dernière, (+26,1 points par rapport à 2015). Et sur l’ensemble de la semaine, 54,8% des Français ont acheté des produits avec une remise (+2, 8 point), soit 27,9 millions de  personnes toutes opérations commerciales confondues.

Les principaux produits achetés à cette occasion font partie des catégories suivantes : la mode(44,9%), les parfums et cosmétiques (23,2%), les jouets (21%), la high-tech (20,5%), l’alimentation (17,2%), la maison/décoration (14,8%), confiserie/chocolat (14,1%), les produits culturels (13,3%), les vins/alcools (11,8%), et l’électroménager (11,3%). Preuve que l’opération concourt aux dépenses des fêtes de fin d’année, un peu plus de 6 acheteurs sur 10 en ont profité pour anticiper leurs cadeaux de Noël, contre 36,1% qui ont choisi des articles pour eux-mêmes.  « Le Black Friday a donné un net coup de pouce à l’habillement et aux parfums et cosmétiques en magasin notamment, mais les produits culturels (livres, films, musique) et les jeux vidéo sont en recul. Les ventes d’électroménager et high-tech/multimédia sont stables dans l’ensemble qui se limite les sommes dépensées. Seulement 71% du budget envisagé pour ces promotions a été dépensé, de nombreux consommateurs n’ayant pas trouvé les articles qu’ils cherchaient ou la remise n’étant pas assez forte pour les convaincre. Les offres à -50% ou -70% sur les produits blancs et bruns sont moins fréquentes qu’aux Etats-Unis », explique Philippe Guilbert. Preuve s’il en fallait, que le Black Friday à la sauce française, n’a pas encore pris toute son ampleur.

 

Source // LSA Conso, François Deschamps, 29/11/2016